Accueil » Actualites » Etude sur les impacts de la libéralisation des droits de plantations viticoles

Etude sur les impacts de la libéralisation des droits de plantations viticoles


	
Traduire
06/01/2013 | arev

 

Etude sur les impacts socio-économiques et territoriaux de la libéralisation des droits de plantations viticoles, présentée à Bruxelles au Bureau International de l’AREV, par le Professeur ÉTIENNE MONTAIGNE

- Voilà maintenant quatre‐vingts ans, la France et l’Espagne mettaient en place des règles de contrôle des plantations de vigne. Au niveau de l’Union Européenne, à l’exception d’une courte trêve de 1970 à 1976, l’OCM‐vin a repris « temporairement » ces règles. Leur disparition définitive, actée dans les textes de la dernière réforme de 2008 pour le 1.01.2016 ou au plus tard 2018, a été abondamment motivée, mais à l’approche de l’échéance, le bien‐fondé de cette dérégulation est fortement remis en cause à l’échelle européenne par bon nombre de professionnels et d’élus de collectivités territoriales qui craignent des conséquences désastreuses. En mettant en œuvre une telle décision, ne va‐t‐on pas ouvrir la boite de Pandore de la viticulture européenne ?

- Les membres de l’AREV ont souhaité enrichir leur réflexion stratégique par un approfondissement du sujet. A cette fin, ils ont lancé un appel d’offre international puis contractualisé, avec l’unité mixte de recherche MOISA de Montpellier, l’étude qui fait l’objet du présent rapport (téléchargeable ci-dessous).

Télécharger les fichiers