in casa » Node » RÉSOLUTION SUR LA RÉFORME DE LA PAC 2020 - ASSISES 2017 - Strasbourg

RÉSOLUTION SUR LA RÉFORME DE LA PAC 2020 - ASSISES 2017 - Strasbourg

Tuesday 11 Jul 2017

Le 11 Jul 2017 -

Strasbourg - ASSISES 2017

ASSISES 2017

10 - 12 juillet 2017

Strasbourg

 

RÉSOLUTION SUR LA RÉFORME DE LA PAC 2020

 

Considérant l’importance socio-économique du secteur et les conséquences potentielles de la prochaine réforme de la PAC sur son avenir,

Considérant la disparition, en 2009, de l’OCM-Vin spécifique, son intégration dans l’OCM unique et la tendance à vouloir appliquer des règles identiques pour toutes les productions agricoles,

Considérant les choix qui ont été faits par le secteur de mobiliser les soutiens européens en faveur d’une politique active d’investissement (vignoble, chais, promotion-export) et les résultats de cette politique,

Considérant que les outils existants ne sont pas suffisants pour faire face aux aléas climatiques, économiques, et sanitaires

Considérant que la prochaine réforme de la PAC doit aussi viser à mieux répondre aux attentes sociétales (environnement, changement de climat, lutte contre de nouvelles maladies),

 

L’Assemblée des Régions Européennes Viticoles (AREV) demande à la Commission Européenne de réaliser une étude d’impact qui appréhende secteur par secteur les conséquences potentielles de ses propositions et d’engager une concertation étroite avec les professionnels et les régions européennes viticoles,

Souligne la place unique de la viticulture et veillera au maintien des règles spécifiques qui s’appliquent dans le secteur (régulation, politique de qualité, étiquetage, organisation de la filière etc.),

Demande à la Commission d’assurer la pérennité des programmes nationaux d’aide avec un budget conforté pour l’après 2020, indépendamment des incidences budgétaires du Brexit,

Rappelle qu’elle demande, depuis des années, la création d’un « Observatoire vitivinicole européen»,

Plaide, compte tenu des changements climatiques et de ses conséquences, en faveur de l’accès de la viticulture à des outils de gestion des risques et demande au Conseil et à la Commission de soutenir la position du Parlement Européen visant à améliorer l’attractivité du dispositif d’assurance récolte,

Demande une augmentation des fonds alloués à la recherche, afin de lutter contre les maladies de la vigne, particulièrement les maladies du bois.

carica file