Chercher 
Options forum Multimédia
  • Documents
    Documents
  • Vidéos
    Vidéos
  • Photos
    Photos
Dernier ajout
Presentation ODESSA (Tolède, le 29-04-11)

présentation de la région d’Odessa, effectuée par Mariana Kulava, lors de la réunion de la commission oenotourisme de Tolède, le 29-04-11

Dernier ajout
Dernier ajout

En réponse au message
Antoine MAILLIOT  ::: Sujet : Val de Loire : L’oenotourisme comme locomotive de la filière art de vivre
mercredi 8 février 2012 - 09:16

Lors des 4èmes Rencontres du réseau des Caves touristiques du vignoble de Loire, qui se sont déroulées les 23 et 24 janvier au Domaine de l’Aulée (37) et au Château de la Cassemichère (44), le comité de pilotage oenotourisme en Val de Loire, sous l’égide d’InterLoire, a confirmé sa stratégie de développement de l’oenotourisme. A cette occasion, 25 caves touristiques se sont vu remettre le label d’excellence qui récompense un accueil exemplaire.

Quelque 220 personnes, viticulteurs, négociants et professionnels du tourisme se sont réunies lors des 4èmes Rencontres du réseau des Caves touristiques du vignoble de Loire, preuve d’un intérêt grandissant pour ce secteur porteur. « La visite de domaines et l’achat de vin constituent la troisième activité des touristes après celle des monuments et châteaux, puis des jardins, » a souligné Alain Beignet, président du Comité régional du tourisme Centre-Val de Loire, en introduction. « Nous sommes donc particulièrement attentifs à cette forme de tourisme que vous développez aujourd’hui. Le tourisme viticole est devenu la locomotive de la filière art de vivre dans la nouvelle stratégie de tourisme durable du CRT. Il dépasse les frontières administratives au profit de l’ensemble du Val de Loire ».

Même constat du côté de Sophie Saramito, présidente du Comité régional du tourisme des Pays-de-la-Loire, qui s’engage à ce que le vin soit partie prenante de l’économie touristique de la région. « Une étude stratégique sur l’oenotourisme sera lancée dans l’année pour déterminer nos atouts et nous différencier des autres vignobles ».

Gagner en qualité et en visibilité

Des atouts considérés comme majeurs pour Jean-Max Manceau, référent tourisme à InterLoire. « Une grande partie du territoire est inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco et de nombreuses appellations ont été labellisées « Vignobles & Découvertes ». Il est important de faire vivre ces labels et de travailler en synergie autour de cette diversité avec les caves, les restaurateurs, les sites touristiques… »

Pionnier de l’oenotourisme, le vignoble de Loire est la première région en nombre de territoires labellisés « Vignobles & Découvertes » (8 sur 19 labellisés en France). Créée par le Conseil supérieur de l’oenotourisme pour une meilleure visibilité des acteurs, cette labellisation s’est appuyée sur le réseau des Caves touristiques du vignoble de Loire, qui référence 320 caves répondant à une charte de qualité en terme d’accueil.

Pierre Folliet, du cabinet Kanopée Consultants, constate une amélioration très claire des performances : « sur les 320 caves auditées ces trois dernières années, l’accueil y est naturel et passionné, les aménagements bien réalisés et les services annexes développés ». Cette année, 25 caves touristiques ont ainsi reçu le label d’excellence, soit 25,5% des 102 caveaux audités en 2011 contre 13,3% en 2010. Cela porte à 45 le nombre de Caves excellence. Les Caves touristiques sont répertoriées dans un guide et une carte disponibles gratuitement dans les offices du tourisme et téléchargeables sur le site www.vinsdeloire.fr.

Ces outils de promotion font cette année l’objet d’une remise à jour qui intègre le label « Vignobles & Découvertes ». après avoir créé une application iPhone dédiée à l’oenotourisme, InterLoire déclinera cette année sur le système d’exploitation Android. Une version Smartphone du site web d’InterLoire est actuellement en cours de développement.

Le cercle vertueux de l’oenotourisme

« Les chiffres de notre Observatoire de l’oenotourisme le prouvent : il existe un fort potentiel sur ce secteur, » affirme Anne-Sophie Lerouge, responsable de la communication et de l’oenotourisme à InterLoire. « Le vignoble a inventé le « marketing expérientiel » pour des consommateurs en quête de sens, de rencontres et d’authenticité ».

Avec 6 millions de visiteurs acheteurs dans ses domaines viticoles, le Val de Loire se targue du meilleur taux d’achat de tous les vignobles de France (1 à 3 caisses de vin par visiteur). « L’oenotourisme accroît la valeur ajoutée du vignoble et du territoire et instaure une relation durable avec le consommateur. Nos oenotouristes sont satisfaits à 100% et très satisfaits à 55%. Ils repartent avec une image beaucoup plus positive de la région et l’envie de revenir, » poursuit Anne-Sophie Lerouge.

Côté formation, les guides touristiques de la région seront sensibilisés au monde du vin et aux lectures de paysages de vignobles. Depuis septembre 2011, un master « gastronomie, vin et tourisme » accueille par ailleurs 22 étudiants à l’Université d’Angers.

Source : LAJOURNEEVINICOLE.COM | 06/02/2012 | EDITION N°23069

Poster un message

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Réalisé avec SpipBB 0.5.3.1