Chercher 
Options forum Multimédia
  • Documents
    Documents
  • Vidéos
    Vidéos
  • Photos
    Photos
Dernier ajout
Presentation ODESSA (Tolède, le 29-04-11)

présentation de la région d’Odessa, effectuée par Mariana Kulava, lors de la réunion de la commission oenotourisme de Tolède, le 29-04-11

Dernier ajout
Dernier ajout

Forum  <> Agenda

Afrique du Sud : Un nouveau salon pour impulser le développement de l’oenotourisme

Messages
Antoine MAILLIOT  ::: Sujet : Afrique du Sud : Un nouveau salon pour impulser le développement de l’oenotourisme
 
Posté le : mardi 2 août 2011 - 09:43

Dans le cadre de la stratégie nationale visant à placer l’Afrique du Sud parmi les 20 premières destinations touristiques du monde d’ici à 2020, les professionnels du vin et ceux du tourisme se sont unis pour créer le premier salon dédié à l’oenotourisme dans ce pays. Vindaba, qui bénéficie du soutien des gouvernements national et provincial, doit devenir en septembre 2012 une vitrine pour l’offre oenotouristique nationale. L’événement se tiendra au Cap.

L’oenotourisme a été identifié par le ministre du Tourisme Marthinus van Schalkwyk comme l’un des secteurs les plus dynamiques et rentables du marché mondial du tourisme. La nouvelle manifestation réunit tous les acteurs professionnels ainsi que des parties prenantes dans différents secteurs économiques. Elle se tiendra concomitamment avec le salon Cape Wine 2012 au centre des expositions du Cap, salon qui se tient tous les deux ans – sauf en 2010, coupe du monde de football oblige. L’événement devrait attirer quelque 320 wineries sud-africaines l’année prochaine. « Il existe une synergie évidente entre Cape Wine et Vindaba », estime Su Birch, directrice de l’organisme de promotion générique WOSA. « Dans la mesure où l’origine joue un rôle très stratégique dans le marketing du vin, il est logique de faire évoluer l’oenotourisme de manière à encourager les amateurs de vin à visiter le lieu d’élaboration des produits qu’ils apprécient ». L’avantage de l’Afrique du Sud par rapport à certains autres pays producteurs, c’est que les régions vinicoles sont relativement concentrées sur le plan géographique. Sur le plan économique, le développement d’une classe moyenne africaine – estimée actuellement à quelque 300 millions de personnes – impulse également les initiatives dans ce sens.

L’oenotourisme a débuté en 1971 en Afrique du Sud avec la création de la première route des vins à Stellenbosch. Le secteur du vin génère actuellement 275 000 emplois dans le pays et le développement de l’oenotourisme vise à en créer davantage. Enfin, les deux salons seront conçus dans le respect de l’environnement avec l’utilisation de matériaux recyclables. Le but est de promouvoir l’oenotourisme comme une activité respectueuse de l’environnement.

Source : LAJOURNEEVINICOLE.COM | 19/07/2011 | EDITION N°22915

 

Forum  <> Agenda

Réalisé avec SpipBB 0.5.3.1